A propos

Qui est CADMOS ?

Dans la mythologie grecque, Cadmos est le frère d’Europe, sœur qu’il chercha tout autour de la Méditerranée, sans jamais la retrouver. Il régna sur Thèbes où il fonda la forteresse Cadmée.

Qui sommes-nous ?

CADMOS n’est pas un parti, mais un mouvement démocratique de citoyens suisses responsables et patriotes qui veulent réfléchir aux problèmes importants des communes, du canton et de la Confédération pour y apporter des solutions nouvelles et surtout visionnaires. Sa toile de fond est l’actuel chaos européen.

CADMOS se place d’emblée au-dessus des stériles luttes politiciennes sans cesse renouvelées. Il a la prétention de prendre de la hauteur et de développer une nouvelle pensée tant géopolitique que philosophique, mais il n’est pas pour autant un club élitiste. Le mouvement est ouvert aux citoyens de bonne volonté de tout bord politique et de toute condition sociale, prêts à réfléchir et s’engager dans le respect des règles démocratiques de notre Pays.

CADMOS s’adresse tout particulièrement aux jeunes à qui il propose de participer au modelage de leur avenir ainsi qu’à la masse silencieuse des abstentionnistes, déçus par la politique partisane, affairiste, dogmatique, et népotique, alors qu’ils ne demandent qu’à adhérer à des idées claires, concrètes, réalistes et surtout à des promesses tenues.

CADMOS est totalement indépendant et ne défend aucun intérêt particulier. Il a pour priorité absolue le bien-être et l’indépendance de la Suisse et de tous ses citoyens. Il veut redonner au politique la place qui est la sienne et sa fonction première qui est celle de gouverner, donc de créer et de décider en toute autonomie, et pas seulement d’administrer de manière intéressée.

CADMOS veut être proactif donc se concentrer sur l’avenir, influencer la prise de décision des autorités à tous les échelons, de la commune à la Confédération, pour éviter des décisions politiques ambiguës, hâtives et tardives, prises sous la pression du temps, imprégnées d’incompétence et conditionnées par des facteurs extérieurs à la Suisse.

CADMOS s’oppose à tous les pouvoirs occultes, aux groupes de pression et s’adresse aux citoyens lassés des chamailleries politiciennes qui les poussent à ne plus voter. Il veut intéresser à nouveau ces personnes à la chose publique qui leur appartient et en refaire des vrais acteurs de leur avenir.

CADMOS lutte pour une amélioration qualitative de la classe politique et l’élection de personnes dignes de leur fonction, ceci afin de redonner à la vraie politique et aux élus, l’autorité qui doit être la leur et le respect qui leur est dû.

CADMOS se bat pour une Suisse forte et indépendante, dotée d’une vraie stratégie internationale, mise en œuvre par un gouvernement compétent, fort et uni, ainsi que par une diplomatie combative, ceci appuyé par un Parlement responsable et conséquent dans ses décisions et respectant les décisions populaires.

CADMOS est pour une Europe unie, mais pas sous sa forme actuelle ! Les Suisses doivent être jugés par des Suisses, le droit national doit être prédominant et aucune tutelle étrangère n’est acceptable. La spécificité suisse n’a pas à disparaître sous la botte des lois et règlements de l’UE. La Suisse doit relever la tête et montrer la voie.

CADMOS ambitionne un rapprochement européen nouveau, basé sur des unions régionales étroites, librement consenties, avec comme moteur le modèle suisse qui est inégalé à ce jour et doit servir de référence à toute construction européenne, l’actuelle UE ayant largement prouvé son impuissance dans toutes les crises récentes et remplacé la gouvernance consensuelle par une dictature technocratique sans tête véritable, sur fond de cacophonie des nations la composant.

CADMOS est un mouvement d’avenir, nouveau et doté d’une seule ambition, celle de penser l’Occident différemment en se basant sur ses valeurs culturelles et les acquis démocratiques de la Suisse.